#SEI2017

13-17 NOVEMBRE 2017

Cette Semaine de l’éducation internationale, nous nous penchons sur notre rôle dans cette noble cause visant à créer un monde plus paisible, compréhensif et coopératif grâce à l’éducation. Joignez-vous à nous à l’occasion de cette mission et célébrez avec nous les réussites de cette année.

La Semaine de l’éducation internationale (SEI) est célébrée dans le monde tous les ans la troisième semaine de novembre. Nos célébrations au Canada coïncident avec celles de plus de 100 pays dans le monde.

Qu’est-ce que la Semaine de l’éducation internationale?

La SEI est observée depuis l’an 2000, et montre l’impact de l’éducation international au moment de préparer les étudiants au monde. Elle facilite aussi les efforts d’engagement international. C’est le reflet de l’esprit de coopération et de collaboration entre les différents intervenants au Canada qui s’unissent pour souligner l’importance de l’éducation internationale. Les activités entreprises par les particuliers, les écoles, les collèges, les universités, les associations, les entreprises, les administrations et les organisations non-gouvernementales contribueront à renforcer la compréhension de l’éducation internationale et son importance.

DITES-NOUS COMMENT VOUS CÉLÉBREREZ #SEI2017

Commanditée par :

sbRM_red_RGB

À la maison pour les Fêtes

Le Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI) offre à un étudiant international l’occasion de rentrer chez lui pour les congés en prenant en charge les frais d’un billet aller-retour à son pays d’origine.

Nous sommes heureux d’annoncer que Phong Tran, du Fanshawe College, est l’heureux gagnant du concours video À la maison pour les Fêtes.

Le BCEI est heureux d’annoncer la gagnante du concours photo annuel du BCEI : Shannon Corbeil, Masaka, Ouganda

« Pouvoir travailler avec les professionnels de Masaka, en Ouganda, dans le domaine des services sociaux a véritablement été un honneur. Apprendre à l’étranger est une expérience comme aucune autre – on apprend ce qui est vraiment important dans la vie, on apprend ce qu’on peut réellement gérer mentalement, on acquiert une nouvelle perspective sur le plan professionnel et personnel et on forge des relations avec des gens de différentes communautés qui amélioreront vos valeurs. On grandit, guérit, enrichit ses connaissances et en apprend plus sur soi-même. J’encourage tout le monde qui s’intéresse à des études/un travail à l’étranger de le faire! »

Commanditée par :

IEC logo_Sept 2017

Finalistes du concours photo annuel du BCEI

Des étudiants font part des souvenirs d’une vie de leur opportunité d’études à l’étranger.

« L’une des leçons que la Chine m’a apprise : Tout ce que les gens d’autres cultures font fait partie de LEUR culture et vient de quelque part; il y a une raison à la base. C’est pareil que quand nous faisons quelque chose et d’autres trouvent que c’est bizarre. Ce n’est pas parce que nous vivons en occident que nos comportements sont la norme. En fait, nous sommes tous différents et c’est ce qui rend notre monde intéressant. Avec mon expérience en Chine, j’ai appris que je dois toujours poser des questions pour comprendre pourquoi certains peuples font les choses comme ils les font.

– Abdullah El-Safadi, Zhangjiajie, Chine

« En mai, je suis allée à Taïwan pour faire des recherches sur le terrain avec les peuples autochtones qui y vivent. Cette photo de mes collègues a été prise pendant notre première fin de semaine, peu après être arrivés chez l’aîné autochtone qui nous accueillerait. Le Canada est en train de gérer ses propres problèmes sur la réconciliation, et cette expérience m’a appris la nature mondiale du colonialisme et m’a rappelé à quel point il est important d’apprendre de nos amis étrangers si l’on veut que la réconciliation se produise. Nos amis autochtones nous ont ouverts leur cœur et leur foyer, et j’ai pu vraiment ressentir la guérison des deux côtés. »

– Aislinn Gallivan, Taïwan 

« Se retrouver plongé dans un pays étranger, ayant une langue étrangère et une culture étrangère, et essayer de survivre par soi-même tout en allant à l’école… Il a fallu beaucoup d’adaptabilité pour ce faire. Mais maintenant, je sens que rien n’est impossible! Je peux m’adapter à n’importe quelle situation dans la vie ou au travail et ma confiance en moi n’a jamais été aussi élevée! »

– Austin Castellanos, Montserrat, Espagne

« Apprendre à l’étranger m’a aidé à apprécier davantage le fait d’être jeune. Chaque fois que j’atteints un sommet, saute dans un nouveau lac ou cours d’eau, voire trouvé des intérêts communs avec un nouvel ami international – je réalise à quel point je suis jeune. À chaque instant que nous vivons, nous ne serons jamais aussi jeunes qu’à cet instant. Cela m’a montré que je dois avoir une plus grande appréciation envers ce que j’ai mais m’a aussi poussé à découvrir davantage ce que ma jeunesse a à offrir. »

– Tiffany Rioflorido, Nouvelle-Zélande

« Cela m’ouvre les yeux à un monde de différences, me donne de l’expérience, me fait apprécier les choses dont on peut profiter au Canada, m’aide à voir comment les autres font différemment, me donne l’opportunité de voir la culture et non seulement le côté touriste. »

– Danielle Levesque, Milford Sound, Nouvelle-Zélande

« Avant l’Alaska, je faisais des études sur le milieu nordique. Vivre en Alaska était comme de vivre dans le milieu nordique. Cet État m’a poussé à en apprendre plus que ce que je pensais possible sur le terrain, les personnes et le Nord. La valeur que j’accorde à mon diplôme s’est décuplée, puisque l’Alaska m’a permis de faire partie de la nature et des lieux que je pouvais voir dans les journaux, magazines et revues tous les jours. »

– Michaela Pye, Fairbanks, Alaska

« Quand j’étais à l’étranger, j’ai constamment appris à prendre du recul. J’ai rencontré des gens avec différents bagages, passions et objectifs, ce qui m’a aidé à solidifier mes propres rêves. Par la suite, j’ai aussi appris qu’il est courant – et qu’il n’est pas mal – d’être en désaccord avec les gens, et comment le faire dans le respect. Dans nos parcours pendant la vie, il y aura des obstacles. Il se pourra que certaines personnes aient des intérêts contradictoires, des circonstances inévitables, ou même des conflits internes. N’oubliez pas de regarder de l’avant pour voir ce qu’il y a de l’autre côté de la montagne qui paraît impossible à gravir. C’est ce qui fait de la vie, la vie. »

– Sean Martin, parc national Tongariro, Nouvelle-Zélande

« Je mentirais si je disais que d’aller faire des études à l’étranger a changé ma vie, mais mes études m’ont changé de façon tout à fait inattendue. Elles m’ont rendu plus débrouillard et prêt à vivre et à essayer de nouvelles choses. J’ai développé mes compétences sociales et me suis fait de nombreux nouveaux amis de partout dans le monde! J’utilise ces nouvelles compétences tous les jours maintenant que je suis de retour. »

– Alexis Trudel, Bruges, Belgique

« Pouvoir travailler avec les professionnels de Masaka, en Ouganda, dans le domaine des services sociaux a véritablement été un honneur. Apprendre à l’étranger est une expérience comme aucune autre – on apprend ce qui est vraiment important dans la vie, on apprend ce qu’on peut réellement gérer mentalement, on acquiert une nouvelle perspective sur le plan professionnel et personnel et on forge des relations avec des gens de différentes communautés qui amélioreront vos valeurs. On grandit, guérit, enrichit ses connaissances et en apprend plus sur soi-même. J’encourage tout le monde qui s’intéresse à des études/un travail à l’étranger de le faire! »

– Shannon Corbeil, Masaka, Ouganda

« Mes études à l’étranger ont changé la façon dont je vois les choses. J’ai rencontré les personnes les plus extraordinaires dans le monde de différentes origines. Voir les magnifiques personnes de tous les pays m’a ouvert les yeux et m’a montré à quel point j’étais chanceux d’être élevé comme je l’ai été. »

– Kavan Kamboz, Christchurch, Nouvelle-Zélande

Billets de blogue des étudiants

Lisez l’histoire d’étudiants internationaux faisant des études au Canada et à l’étranger