Intervenante principale :

Lundi 18 novembre

La très honorable Beverley McLachlin, C.P.

Ancienne juge en chef du Canada

La très honorable Beverley McLachlin est une icône canadienne, première femme et ancienne juge en chef de la Cour suprême du Canada ayant servi le plus longtemps. Connue pour son approche résolue et éthique aux enjeux auxquels elle a fait face à titre de juge en chef, elle inspire le public à remettre en question le statut quo, à défendre ce qui est juste, à faire la différence. Elle apporte une réflexion et une grande connaissance à de nombreux enjeux d’actualité – de la santé mentale à la diversité à la politique en passant par le système de justice.

La très honorable Beverley McLachlin a grandi à Pincher Creek, en Alberta et a étudié à l’Université de l’Alberta (B.A., M.A, LL.B.). Avant de devenir juge, elle a exercé le droit et enseigné en Alberta et en Colombie-Britannique.

Auteure de nombreux articles et publications, son premier roman policier à suspense Full Disclosure, est publié en mai 2018. Son deuxième roman, très attendu, sera publié à l’automne 2019.

Conférencière de clôture :

Mercredi 20 novembre
Kathryn Bouskill

Anthropologue de formation, Kathryn Bouskill étudie les peuples et cultures du monde sur une variété de sujets liés à la santé et au bien-être (social et économique). Ses derniers travaux portent sur le rôle des technologies émergentes au moment de donner forme au paysage de demain de la santé et du bien-être. En 2018, elle a donné une présentation TEDx à Manhattan Beach, en Californie, intitulée « Why we should control the speed of life » (ou, Pourquoi nous nous devons de contrôler la vitesse à laquelle notre vie va).

En plus de son rôle de scientifique sociale à la RAND Corporation, Mme Bouskill est professeure de politique publique à l’école supérieure Pardee RAND et directrice associée du Centre RAND pour le risque et la sécurité du monde

Mme Bouskill détient un baccalauréat d’anthropologie de la University of Notre Dame et un doctorat d’anthropologie et maîtrise en santé publique d’épidémiologie de la Emory University. Parlant couramment l’allemand, elle apprécie pleinement la valeur des programmes d’échange d’éducation internationale. En 2012-2013, elle a reçu le prix de boursière Fullbright-Mach en Autriche.